A chaque mois sa prière...

 

Prier en Mars

Désensabler la source.

 

 

 

 « Cette année encore, le Seigneur nous accorde un temps favorable pour nous préparer à célébrer avec un cœur renouvelé le grand Mystère de la mort et de la résurrection de Jésus, pierre angulaire de la vie chrétienne personnelle et communautaire. Il nous faut constamment revenir à ce Mystère, avec notre esprit et notre cœur. En effet, ce Mystère ne cesse de grandir en nous, dans la mesure où nous nous laissons entraîner par son dynamisme spirituel et y adhérons par une réponse libre et généreuse. »

 

 

 

« En ce Carême de l’année 2020, je voudrais donc étendre à tous les chrétiens ce que j'ai déjà écrit aux jeunes dans l'Exhortation Apostolique Christus vivit: « Regarde les bras ouverts du Christ crucifié, laisse-toi sauver encore et encore. Et quand tu t’approches pour confesser tes péchés, crois fermement en sa miséricorde qui te libère de la faute. Contemple son sang répandu avec tant d’amour et laisse-toi purifier par lui. Tu pourras ainsi renaître de nouveau » (n. 123). La Pâque de Jésus n'est pas un événement du passé : par la puissance de l'Esprit Saint, elle est toujours actuelle et nous permet de regarder et de toucher avec foi la chair du Christ chez tant de personnes souffrantes. » (Pape François)

 

 

 

  Pour prier

 

 

 

-      Je choisis un temps, un lieu, pour me retirer du bruit, de mes occupations...

 

C'est déjà peut-être un exercice, voire un effort. Mais, nous sommes invités à nous approcher de la Source de la Vie.

 

 

 

-      Je demande une grâce au Seigneur. «  Me tourner vers LUI dans la confiance et me laisser conduire, purifier par LUI, en ce temps de carême.

 

Télécharger la suite.

 

PRIER EN MARS 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 448.5 KB

 

Prier en février

(Elcana avait épousé deux femmes, Anne et Pennina ; Pennina avait des enfants, mais Anne n’en n’avait pas. Elcana aimait beaucoup cette dernière ; mais Pennina cherchait constamment à vexer et à humilier Anne parce qu’elle était stérile)

 

« Anne, pleine d’amertume, se mit à prier le Seigneur et pleura abondamment.

 

Elle fit un vœu en disant : « Seigneur de l’univers ! Si tu veux bien regarder l’humiliation de ta servante, te souvenir de moi, ne pas m’oublier, et me donner un fils, je le donnerai au Seigneur pour toute sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête. » Tandis qu’elle prolongeait sa prière devant le Seigneur, Éli observait sa bouche. Anne parlait dans son cœur : seules ses lèvres remuaient, et l’on n’entendait pas sa voix. Éli pensa qu’elle était ivre et lui dit : « Combien de temps vas-tu rester ivre ? Cuve donc ton vin ! » Anne répondit : « Non, mon seigneur, je ne suis qu’une femme affligée, je n’ai bu ni vin ni boisson forte ; j’épanche mon âme devant le Seigneur. Ne prends pas ta servante pour une vaurienne : c’est l’excès de mon chagrin et de mon dépit qui m’a fait prier aussi longtemps. » Éli lui répondit : « Va en paix, et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé. » Anne dit alors : « Que ta servante trouve grâce devant toi ! » Elle s’en alla, elle se mit à manger, et son visage n’était plus le même. Le lendemain, Elcana et les siens se levèrent de bon matin. Après s’être prosternés devant le Seigneur, ils s’en retournèrent chez eux, à Rama. Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle. Anne conçut et, le temps venu, elle enfanta un fils ; elle lui donna le nom de Samuel (c’est-à-dire : Dieu exauce) car, disait-elle : « Je l’ai demandé au Seigneur. »

 

Je me mets en présence du Seigneur et considère longuement l'attitude d'Anne :

 

  • Une femme qui se présente à Dieu dans la vérité de son être…
  • Une femme qui exprime au Seigneur ce qui pèse dans sa vie…
  • Une femme qui nous révèle Dieu : "Celui qui est proche des cœurs brisés, de l'esprit abattu"

 

Téléchargé la suite :

 

PRIER EN FÉVRIER 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 209.0 KB

 

Prier en janvier

Mathieu 3, 13-17

 

Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! »

 


Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire.

 

Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau ; voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour. »

 

Je me prépare :

Je me rends présent à  Dieu : Il est toujours là, en attente... il me regarde et Il désire se donner... 

 

Je me présente telle que je suis... je lui remets ce qui me pèse... m'inquiète... et je lui demande de tourner vers Lui tout mon être : mon intelligence, ma mémoire, mon affectivité... puis, je lui exprime mon désir par ex. la grâce de mieux connaître Jésus qui, pour moi, a voulu partager notre condition humaine, homme parmi les hommes...

 

Je lis le texte proposé...

 

 

Téléchargé la suite :

PRIER EN JANVIER 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 352.3 KB

Maison d'Accueil 

pour les groupes

Dans l'Agenda... 

du mois :

 

En mars avec :

 

EN EGLISE :

 

NEWS au jour le jour :

Infos VATICAN

La Croix

Le Pelerin

La Vie

 

...J'ai envie de

prier avec l'actualité