Srs Ste Marthe et Louise Joseph, Chevaliers du Mérite Maritime

La Congrégation participe, par l’engagement de Sœur Claudine Le MEUR, à l'accueil des marins à Brest. 

Dans ce récit, l’engagement de la Congrégation envers les élèves de l’Ecole d’Hydrographie de Paimpol est évoqué… des sœurs ont marqué ces jeunes, par leur manière de servir…

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir deux sœurs qui ont servi au Foyer des candidats à PAIMPOL.

 

Sœur Sainte Marthe, (Françoise OLLIVIER), supérieure de la Communauté Saint Vincent à Paimpol, a commencé, en 1930, l’œuvre du Foyer des Etudiants de l’Ecole d’Hydrographie, à Paimpol. Ce Foyer hébergeait une vingtaine de "candidats" (étudiants) et servait une cinquantaine de repas.

Elle a été nommée "Chevalier de l’ordre du Mérite maritime", par décret en date du 12 août 1950.

Le 30 novembre de la même année, une cérémonie émouvante dans sa simplicité marqua l’évènement. Une foule nombreuse était présente lorsque Mr Richard, ad-ministrateur principal de la Marine à Paimpol, prononça une allocution :

"S’il est des tâches agréables à un chef de quartier, c’est celle qui m’est dévolue aujourd’hui et qui consiste à être le porte-parole du ministre de la marine pour vous décerner un titre que vous méritez. Il y a tant d’années qu’à la tête de cet établissement vous consacrez aux jeunes gens de la Marine le meilleur de vous-même. Il est donc juste que vous soyez récompensée aujourd’hui. Malgré votre modestie, vous êtes à l’honneur et cet honneur rejaillit sur votre Congrégation et votre communauté. Il faudrait pouvoir dire la somme immense de dévouement que vous avez toujours déployée au service de cette œuvre. Vous avez toujours eu pour ces jeunes gens un cœur de mère et votre demeure a bien été le Foyer où ils ont trouvé à tout instant la sollicitude d’un cœur qui se penche et qui comprend. Aussi, au nom de tous, je vous remercie.

Même s’ils ne savent pas toujours la vraie valeur de ce dévouement obscur, tous portent en eux, bien vivante la flamme de la reconnaissance et ce n’est pas trahir que de dire en cet instant combien de fois je vous ai vue très émue en me montrant une carte arrivant d’un coin quelconque de notre vaste monde vous rappelant le souvenir de quelqu’un qui fut des vôtres un jour. Je tiens également à rappeler combien vous avez souffert en votre cœur, lorsque l’occupant ferma l’école et les portes de votre Foyer. Votre cœur a toujours battu à un rythme si maritime qu’à ce titre vous êtes tellement des nôtres.

Aussi, me reste-t-il à faire le geste qui consacre votre intégration à la Famille des marins et au nom de la Marine Marchande, je vous remets la croix de chevalier du mérite maritime".

30 novembre 1950

 

M. le chanoine Thos, curé-doyen de Paimpol, au nom de la population paimpolaise, des Etudiants de l’Ecole d’Hydrographie et de tous les invités présents, prend à son tour la parole et remercie la nouvelle décorée, sans oublier Sœur Denise de Jésus, Sœur Saint Maur, Sœur Marie Alexandrine et Sœur Louise Joseph, son bras droit de la première heure.

Il se tourne vers Mère Agnès du Sacré Cœur, supérieure générale, pour lui expri-mer, en son nom personnel et au nom de la paroisse, d’avoir envoyé des sœurs :

"Vos sœurs, ma Révérende Mère, sont bien la Providence de notre cité, "Providence des Etudiants de la Marine, ici-même, au foyer", "Providence de nos malades à la clinique Saint Joseph ; "Providence des vieillards, là-bas à l’hospice ; Providence des enfants à l’école Ste Elisabeth..."

 

Sœur Louise Joseph (Anne Marie PRIGENT), née en 1898 à Pont-Melvez, s'est dévouée aux humbles services du Foyer des Etudiants à Paimpol, de 1930 à 1942, moment de la fermeture de l’école d’hydrographie, puis de 1946 jusqu’à la ferme-ture en 1963. Elle a été témoin de l’évolution, des transformations de ce Foyer pour un meilleur service de ces jeunes. Elle demeurera à Paimpol jusqu’en 1974. Par décret en date du 30 avril 1965, Sœur Louise Joseph est nommée chevalier du Mérite maritime.

 

La Presse paimpolaise en est l’écho :

"Cette distinction vient couronner une vie de trente années accomplies à la Pension Saint Vincent qui hébergea tant de futurs officiers de la Marine marchande. Ceux qui, et ils sont nombreux, connurent la "Sœur Louise" ne l’oublieront jamais, et la preuve c’est que l’un des pensionnaires raconte que dans les carrés, à bord, au cours des conversations, le nom de la petite sœur revient bien souvent… Elle encouragea et aida toujours ceux qu’elle appelait ses "petits" et tous les marins se félicitent de cette promotion, comme s’il s’était agi de l’un des leurs et ils offrent à leur "sœur" leurs plus vives félicitations.

A cette occasion, elle reçoit de nombreuses marques de sympathie. Dans une lettre, adressée à Mère Marie Agnès Bras, supérieure générale, elle en parle : "ces marques de sympathie me vont droit au cœur, spécialement de la part de mes "petits" qui sont encore paimpolais. Me voici récompensée, en quelques jours, du mal que j’ai eu dans ce cher Foyer St Vincent. La Voix du Marin se fait un devoir d’annoncer à mes chers grands naviguant sur toutes les mers mon attribution de Mérite Maritime, sans doute que leur joie sera comble en apprenant la décoration de la Sœur qui a su les comprendre et partager leurs joies, comme aussi leurs ennuis.

Je suis confuse de tout ce qui m’arrive et soyez certaine, chère Mère, que je ne m’attribue rien, mais mon seul mérite revient de droit à ma chère Congrégation qui m’a gardée si longtemps au service de la Marine Marchande."

(Cliquez sur les images pour les agrandir.)

Nommée Chevalier du Mérite Maritime
Nommée Chevalier du Mérite Maritime
Chevalier du Mérite Maritime, Sr Louise Joseph
Sr Louise Joseph

Maison d'Accueil 

pour les groupes

Dans l'Agenda... 

du mois :

 

En juin avec :

 

EN EGLISE :

 

NEWS au jour le jour :

Infos VATICAN

La Croix

Le Pelerin

La Vie

 

...J'ai envie de

prier avec l'actualité